Edwige Fouvry

Edwige Fouvry est une artiste française, née à Nantes en 1970 qui vit et travaille à Bruxelles. Après des études scientifiques, elle se dirige rapidement vers des cours d’art plastique d’abord à l’académie d’Ixelles à Bruxelles puis suit pendant 6 ans un cursus très académique à la prestigieuse École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre, à Bruxelles. Après quelques expositions en Belgique, ses œuvres passent de l’autre côté de la frontière pour revenir dans son pays d’origine avec des expositions à Strasbourg, Lyon et plus loin à Neuchatel. Son talent est alors repéré par Lisa Chadwick de la galerie Chadwick, San Francisco.

De nombreuses expositions internationales se suivent : Barcelone, Munich, New York, Paris (Carrousel du Louvre). Dès 2010 elle expose à la Dolby Chadwick Gallery, San Francisco, avec Lucian Freud. Cette exposition, « Heads », a été réalisée par Peter Selz , ancien curateur au MOMA de NY. En 2015 elle réexpose avec Lucian Freud, accompagné d’Alex Kannevsky et Ann Gale au Miami Art Fair. Des premières toiles sont vendues par ArtCurial aux enchères. En janvier 2016, elle expose au Loft de la galerie Tarasieve, avec Eugène Carrière et Eugène Leroy, tous deux peintres reconnus et ayant leur place dans les musées Nationaux Français et étrangers.

Présentation de l'artiste

L’intention n’est pas d’imposer quoique ce soit au spectateur. Mais de le laisser découvrir les toiles, se les approprier à son propre rythme. Parfois même, une partie de la toile reste non peinte, afin que chacun puisse entrer à l’intérieur du tableau et y construire sa propre histoire.

Les personnages, en portrait, apparaissant immergés dans l’eau ou sortant d’une nature verdoyante. ressemblent à des apparitions, littéralement intégrés dans leur environnement, lui-même parfois hostile ou intriguant. Les toiles, souvent issues de photographies prises par l’artiste, n’en restent pas moins une projection de ses propres émotions, traduites en couleurs et en compositions où jamais la technique ne vient brider l’énergie ou la liberté créatrice.

C’est cet équilibre, très fragile, qui fait l’objet d’une quête constante dans l’œuvre d’Edwige Fouvry.

"Ars Memoriae" marks Edwige Fouvry’s first solo show in the US. Antecedents for her highly original painting, which render the human figure with discomforting intimacy, can be seen in paintings by Oskar Kokoschka, Lucien Freud and Marlene Dumas. Observation, memory and imagination interact in Fouvry’s painterly response to figures and faces, and, now also to landscape. These are intimate paintings, not large in scale, and done with a fluid, elegant brush, creating a smooth texture for canvases of modulated luminous color. (…). They call to mind philosopher Martin Buber’s famous essay "I and Thou", in which he postulated the concept of "Dialogical Encounter". In these paintings by Fouvry, we are dealing with a painter whose committed encounters with her subjects evokes in turn the viewer’s resonant response.