Dans un monde où les relations se trouvent normalisées par la performance, il reste finalement peu de place à la magie des rencontres émotionnelles avec les objets. Il semble donc primordial de redonner de l’importance à cette relation unique qui s’installe entre une personne et une œuvre, car c’est le seul critère qui mènera à une relation véritablement épanouissante entre le passionné et l’œuvre acquise.
Ici, nous considérons la valeur intrinsèque d’une œuvre, affranchie de la systématique évaluation du marché. Nous y défendons une logique d’Esthétique Globale, qui intègre l’environnement (tendances, mode), mais qui fait surtout la part belle au propos de l’artiste, philosophique ou esthétique, à la maitrise absolue de sa pratique et, de toute évidence, à l’œuvre elle-même.
 
La performance est aussi hors sujet que la liberté est essentielle, car les injonctions sont mortifères pour la création. Ainsi l’ambition de notre démarche est certes de « porter à la connaissance du monde » un travail de très haute qualité, mais elle est aussi de mettre en place les conditions qui permettront aux artistes d’atteindre plus facilement une de leurs ambitions principales, à savoir leur propre capacité à transmuter en une œuvre exceptionnelle cette « chose » qui s’exprime impérieusement en eux.
 
Avec les artistes nous engageons auprès des passionnés, collectionneurs, mais aussi des galeristes, pour qu’émanent le plus naturellement possible ces opportunités de rencontres et de découvertes.
 
Mathieu Ferrier, agent artistique